Pour toute commande, visiter notre galerie en ligne par      !

2022

AUTOMNE 2022

du 23 octobre au 04 novembre 2022 S'empaysager – Virginie Gautier

Note d'intention

Dans ma pratique le dessin est un pendant de l’écriture, une façon d’emmêler des lignes, peut- être même de me nettoyer du texte, du récit, de dés-écrire.

Très marquée par les peintures des aborigènes d’Australie dont les images sont des narrations qui déroulent un espace-temps, j’organise mes propres tracés autour de questions d’espace et de déplacements. Littéralement, la main se déplace sur le support et laisse trace d’un mouvement dans la durée : marquages, superpositions, juxtapositions ... Le crayon est sismographe, le pinceau révélateur d’un geste.

Le temps long et les signes qui renvoient parfois à des sources d’inspiration documentaires (cartographiques, géologiques et divers relevés associés à la constitution des paysages) sont des éléments récurrents.

Ateliers d'écriture les samedi 29 et dimanche 30 octobre

plus d'infos

Lecture le 04 novembre

plus d'infos

 
dans-l'atelier.jpg

ÉTÉ 2022

du 06 juillet au 26 août NATUUR  – Stéphane Perche (photographies)

« …l’élan créateur de l’imagination, qui fait qu’un site naturel parvient à exprimer le sentiment intime d’un artiste… » Baudelaire, 1859

« Quand je donne aux choses communes un sens auguste, aux réalités habituelles un sens mystérieux, à ce qui est connu la dignité de l’inconnu, au fini un air, un reflet, un éclat d’infini : je les romantise. » Novalis, 1798.

 

Parfois ce n’est pas photographier. Ce n’est même plus regarder. C’est un sentiment qui inonde. Qui vient de l’intérieur et se projette à l’extérieur. C’est un miroir. Un miroir de l’âme. Il suffit de l’attraper. Rapidement, car cela ne dure qu’un instant. Comme le caillou qui touche la surface de l’eau avant de disparaître. Bientôt, l’autre réalité revient : un simple décor dans lequel nous nous promenons comme des ignorants.

 

[…]

 

Je décidais de tenter de faire le chemin inverse quand l’occasion se présenterait. Quand je ressens une émotion forte face à un paysage, je le photographie et je le transforme numériquement dans une longue recherche de couleurs et d’ajout de matières pour m’approcher au plus près de mes émotions à la manière d’un peintre romantique.

La série des photographies noir et blanc qui accompagne ces photo-peintures sont intimement liés aux lieux, au moments et aux émotions de celles-ci pour ne pas oublier que tout cela était bien réel.

Comme des croquis pris sur le vif.

A5_NATUUR_01 (glissé(e)s).jpg

PRINTEMPS 2022

du 26 avril au 8 mai 2022 L'atelier de Michael Weston – Michael WESTON (peintures) et Marc DOMAGE (photographies)

À FAR WEST, l’attention que porte Françoise Lebeau aux contextes et espaces d’épanouissement du travail artistique la conduit à initier une collection d’ouvrages dédiés aux lieux de travail des artistes. COPEAU consacre pour ce premier opus à l’atelier de Michael Weston, peintre voisin et ami.
À cette occasion, nous avons la joie d'accueillir ses œuvres dans la galerie, mises en regard avec les photographies de son atelier prises par Marc Domage qui illustrent cet ouvrage.

Michael_Weston_Carte_Postale_03-1 (glissé(e)s).jpg

ÉTÉ 2021

du 10 juillet au 21 août 2022 LES ÉCHAPPÉS  – Elvire Caillon (peintures)

Elvire Caillon compose une œuvre à partir de langages multiples : de la peinture à la gastronomie, du dessin à l’image imprimée en passant par le textile et le spectacle vivant. Avec FAR WEST pour nouveau terrain de jeu, elle présente LES ÉCHAPPÉS, une exposition personnelle où l’ailleurs et l’aventure sont à l’honneur, comme un cri joyeux clamant sa nécessité de liberté. Son regard tendre et amusé sur des situations quotidiennes met en scène des espaces vécus comme des décors que les personnages parcourent avec l’étonnement et la facétie nécessaires à leur survie.

2021

Carte_Informative.jpg

ÉTÉ 2020

du 12 juin au 6 septembre  LECTURES – exposition de collages d'Anne-James CHATON

De l’édition de la Divine Comédie de Dante illustrée par Gustave Doré, Anne-James Chaton ne conserve que les dessins qu’il réajuste en un vaste collage. Il relit pareillement les œuvres de Balzac, Shakespeare ou Sade.

Les gestes de l’artiste travaillés dans ses productions sonores, performatives ou poétiques : l’accumulation, la répétition, l’itération, l’atonalité, sont ici rassemblées sur la surface du papier.

plus de détails dans FAR WEST • galerie

2020

ÉTÉ 2019

du 29 juin au 29 septembre MISTER K, UNE FICTION PHOTOGRAPHIQUE –  Sylvie MEUNIER (photographies et textes)

2019

misterk_edited.jpg

PRINTEMPS-ÉTÉ 2018

du 29 avril au 29 août  INTO THE WHITE – Matias CORRAL (photographies)

2018

Rochers Saint Guénolé © Matias Coral